Ivan Sady Carlos Huanca,
Bolivie

Ivan Sady est ingénieur mécanique à l'institut de formation technique Sentec. Sentec organise de multiples formations et plaide pour l'énergie durable et ses applications. Pendant les cours, les étudiants construisent des chauffe-eaux solaires, des appareils de déshydratation, des fours solaires et d'autres appareils qui seront installés dans des écoles et des centres de santé profitant ainsi à l’ensemble de la communauté. Ainsi, Sentec promeut l'utilisation d'appareils à énergie solaire.   

"Il faut voir plus grand, prendre conscience de la crise climatique qui traverse les frontières. Mais ce n'est pas évident pour les gens qui doivent joindre les deux bouts."

"J’ai étudié la mécanique à l’Université d’ingénierie d’Oruro. L’énergie durable était une des matières étudiées. Mon intérêt pour les appareils à énergie solaire est vraiment né lorsque je suis arrivé à Sentec pour mon projet de fin d'études en 2018. J'ai optimisé les chaudières solaires et réalisé les plans d’autres appareils. 

Maintenant que les plans sont sur papier, les connaissances ne peuvent plus être perdues. Le premier chauffe-eau solaire amélioré selon mes recommandations se trouve maintenant dans un collège pour orphelins. Et j'en suis assez fier.

A présent, je travaille à temps partiel chez Sentec. Je donne des cours sur l’énergie solaire et le fonctionnement d’appareils. Je passe mes après-midis à la faculté. C'est un bel exemple de “pollinisation croisée” car là je peux partager mon expérience pratique. Et chez Sentec, je peux utiliser la théorie pour construire des appareils plus performants." >>
>> "Les appareils à énergie solaire font une différence réelle et immédiate. Les utilisateur·trices ont désormais accès à l'énergie, économisent sur leurs factures et peuvent stocker plus de fruits, de légumes et de viande. Ce qui s'est avéré être une bénédiction pendant la pandémie: lorsque certain·es agriculteur·rices ont fait une cagnotte commune et ont acheté de la nourriture supplémentaire, ils·elles l'ont faite sécher et ont ainsi pu être approvisionné·es en période de pénurie. Nous avons également installé un nouveau lavabo afin que les élèves puissent se laver les mains plus régulièrement à l'eau chaude.
Le Covid-19 nous a également mis au défi en tant qu’organisation. Nous avons même réussi à atteindre plus de personnes grâce à des webinaires. Nous devons penser plus grand, prendre conscience que la crise climatique dépasse les frontières. L'énergie solaire est l'avenir. Dans nos formations, nous abordons également la sobriété, le recyclage, la reforestation… Pas si simple pour celles et ceux qui doivent joindre les deux bouts tous les jours. La sensibilisation peut également faire une réelle différence. 
Vous parlez de l’effet d’un seul papillon ? Nous, nous disons que nous mettons notre grain dans le sable. Comment traduiriez-vous cela ? Déplacer une pierre ? Que vous soyez un grain de sable, un caillou ou un papillon, vous contribuez au changement. "